Gens de Gatineau et des environs, vous êtes conviés à la projection du documentaire Le pas de la porte réalisé par Karine van Ameringen et Iphigénie Marcoux-Fortier. Cette dernière sera présente pour échanger avec le public après la présentation du film.

Dépanneur Sylvestre
9 rue Fortier, Gatineau J8Y 4P4
 

Le pas de la porte / At the Threshold ------- bande-annonce / trailer from Vidéo Femmes on Vimeo.

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiat

« Le pas de la porte »
réalisé par Iphigénie Marcoux-Fortier et Karine van Ameringen
À l’affiche au Québec dès le 31 octobre

Photo de couverture

Montréal, le 16 octobre 2014 –Les glaneuses et Vidéo Femmes sont fières d’annoncer que Le pas de la porte,documentaire réalisé par Iphigénie Marcoux-Fortier et Karine van Ameringen, sera à l’affiche dès le 31 octobre à Montréal (Cinéma Beaubien) et à Québec (Cinéma Le Clap). D’autres présentations auront lieu à travers la province, notamment à Trois-Rivières (Cinéma Le Tapis Rouge), à Sherbrooke (La Maison du Cinéma) et à Rimouski (Coopérative Paradis). La plupart des projections seront suivies d’une discussion avec les réalisatrices.

Une séance spéciale aura lieu le 31 octobre au Cinéma Beaubien, dans le cadre des activités de La Fête des Morts présentées par Patrimoine funéraire Montréal (informations : http://infolafetedesmorts.wix.com/fete).

Synopsis du film

Témoin d'une époque charnière qui voit s'éteindre les derniers salons funéraires en milieu familial au Québec,Le pas de la porte raconte la quête de sens de Gilles et Gaétane, Lucienne, Diane Huguette et Nadia qui, de gré ou de force, apprivoisent la mort. À différents stades de leur vie, ils inventent des rituels en marge de l’industrie funéraire qui leur permettent de mieux vivre la mort, celle de leurs proches et, ultimement, la leur.

Bande-annonce :https://vimeo.com/10715700

À propos des cinéastes

Les glaneuses est le duo de documentaristes formé de Karine van Ameringen et Iphigénie Marcoux-Fortier. Depuis 2003, les deux femmes usent leurs souliers côte à côte sur les chemins sinueux d’ici et d’ailleurs, rencontrant sur leur passage des gens touchant d’humanité. Elles coréalisent et coproduisent plusieurs courts et moyens métrages - « Quand reviens-tu? » (2005), Chère Rosalía (2008), Je serai là (2010), Les indiens, l’aigle et le dindon (2014) – ainsi qu’un long métrage, Le pas de la porte (2013). Leurs films, récits poétiques à visages humains, abordent des thèmes aussi variés que le tourisme ethnique, l’exotisme, l’identité, la rencontre interculturelle, l’exil, l’absence et la mort. Dans une logique rythmique qui défie le temps présent, en quête de dignité, elles tentent de faire raisonner la parole des uns et le silence des autres.

(Site web:  www.lesglaneuses.org| Page Facebook: www.facebook.com/glaneuses)

LE PAS DE LA PORTE

Écrit, produit et réalisé par Iphigénie Marcoux-Fortier et Karine van Ameringen

75 minutes – 2013 – Québec – v.o. française

Direction photo, montage et prise de son : Iphigénie Marcoux-Fortier et Karine van Ameringen
Collaboration au montage : Dominique Sicotte |Montage son : Martin Allard
Musique originale : James Duhamel |Musique additionnelle : Brigitte Fontaine
Production : Les glaneuses |Distribution : Vidéo Femmes

Site web: www.lesglaneuses.org/lepasdelaporte

Page Facebook: www.facebook.com/pages/Le-pas-de-la-porte/264790570322621?fref=ts

À l’affiche dès le 31 octobre

AU CINÉMA BEAUBIEN  ( (tous les jours à 12h40 et 19h10 *séances du 31 octobre et du 1er novembre en présence des réalisatrices )

AU CINÉMA LE CLAP (tous les jours à 17h40 *séance du 5 novembre - en présence des réalisatrices)

Autres présentations au Québec – en présence des réalisatrices

AU CINÉMA LE TAPIS ROUGE (Trois-Rivières) - 6 novembre à 19h

À LA MAISON DU CINÉMA (Sherbrooke) - 8 novembre à 15h

À LA COOPÉRATIVE PARADIS (Rimouski) - 13 novembre à 19h

Vidéo Femmesest un centre d’artistes dont la mission est de soutenir et de stimuler la création d’œuvres documentaires indépendantes, réalisées par des femmes, et d’assurer le rayonnement des œuvres de son catalogue auprès d’un vaste public. www.videofemmes.org

-30-

Pour télécharger le dossier de presse : http://www.lesglaneuses.org/lepasdelaporte

Communiqué de presse

Pour diffusion immédiate

« Le pas de la porte »

réalisé par Iphigénie Marcoux-Fortier et Karine van Ameringen

en première mondiale aux Rendez-vous du cinéma québécois

Montréal, le 18 février 2014 – Les glaneuses et Vidéo Femmes sont fières d’annoncer que Le pas de la porte, premier long métrage documentaire des cinéastes Iphigénie Marcoux-Fortier et Karine van Ameringen (Je serai , RIDM 2010), sera présenté en première mondiale, aux 32es Rendez-vous du cinéma québécois. La projection du film a lieu le samedi 1er mars à 19 h 45 au Pavillon Judith-Jasmin, Annexe (1564, St-Denis), et sera suivie d’une discussion avec les réalisatrices.

Témoin d'une époque charnière qui voit s'éteindre les derniers salons funéraires en milieu familial au Québec, Le pas de la porte raconte la quête de sens de Gilles et Gaétane, Lucienne, Diane Huguette et Nadia qui, de gré ou de force, apprivoisent la mort. À différents stades de leur vie, ils inventent des rituels en marge de l’industrie funéraire qui leur permettent de mieux vivre la mort, celle de leurs proches et, ultimement, la leur.

À propos des cinéastes
Après avoir exploré les multiples possibilités du multimédia au cours de ses études en communication, Iphigénie Marcoux-Fortier s’intéresse au cinéma documentaire et s’y implique tour à tour comme réalisatrice, productrice, directrice photo, preneuse de son et monteuse. Au cours de la dernière décennie, elle fonde sa propre maison de production (Les glaneuses Inc., 2004), réalise plusieurs courts et moyens métrages documentaires. Peu importe le sujet abordé, l’angle d’attaque reste marqué par les questions d’identité culturelle, d’implication communautaire, de mémoire collective et d’accessibilité à la culture.

À la suite d'une formation en arts médiatiques à l’école Emily Carr Institute of Art And Design de Vancouver et à des études en communication à l’Université du Québec à Montréal, Karine van Ameringen coréalise son premier moyen métrage tourné dans une communauté autochtone du Mexique. Depuis, elle signe la direction de la photographie, le montage, la réalisation et la production de différents documentaires. Son travail puise son inspiration dans les communautés d’ici et d’ailleurs et explore les thèmes de la rencontre et de la transformation culturelle.

LE PAS DE LA PORTE
Écrit et réalisé par Iphigénie Marcoux-Fortier et Karine van Ameringen
75 minutes – 2013 – Québec – v.o. française
Direction photo, montage et prise de son : Iphigénie Marcoux-Fortier et Karine van Ameringen | Collaboration au montage : Dominique Sicotte | Montage son : Martin Allard | Musique originale : James Duhamel | Musique additionnelle : Brigitte Fontaine | Production : Les glaneuses | Distribution : Vidéo Femmes

Bande-annonce : vimeo.com/83867351
Site web: www.lesglaneuses.org/lepasdelaporte
Page Facebook: www.facebook.com/pages/Le-pas-de-la-porte/264790570322621?fref=ts 

PROJECTION AUX RENDEZ-VOUS DU CINÉMA QUÉBÉCOIS
Samedi, 1er mars à 19 h 45 au Pavillon Judith-Jasmin, Annexe (1564, rue St-Denis)
En présence des réalisatrices Iphigénie Marcoux-Fortier et Karine Van Ameringen

Page web du film / RVCQ et achat des billets en ligne :
www.rvcq.com/festival-32e/programmation/films/1662/pas-de-la-porte-le 

Site web des réalisatrices / productrices :
http://lesglaneuses.org/

Vidéo Femmes est un centre d’artistes dont la mission est de soutenir et de stimuler la création d’œuvres documentaires indépendantes, réalisées par des femmes, et d’assurer le rayonnement des œuvres de son catalogue auprès d’un vaste public. www.videofemmes.org 

-30-

Image

Après plusieurs années de mijotage, le film est enfin sorti du four. C'est terminé! Rendez-vous en 2014 pour la première du documentaire.

Témoin d'une époque charnière qui voit s'éteindre les derniers salons funéraires en milieu familial au Québec, Le pas de la porte raconte la quête de sens de Gilles et Gaétane, Lucienne, Diane Huguette et Nadia qui, de gré ou de force, apprivoisent la mort. À différents stades de leur vie, ils inventent des rituels en marge de l’industrie funéraire qui leur permettent de mieux vivre la mort, celle de leurs proches et, ultimement, la leur.

La campagne de sociofinancement du documentaire La pas de la porte s’est terminée hier à minuit, en dépassant l’objectif visé au départ!
Grâce à vos contributions, nous avons atteint le montant de 10203$!

Merci infiniment.